Le couple expatrié  et la carrière des couples mobiles c’est le sujet de cet épisode. Je reçois la spécialiste de la question: Alix Carnot.  Alix est l’experte du sujet des doubles carrières mobiles et la directrice du Pôle Carrières Internationales chez Expat Communication, de la même famille que femmexpat.com. On parlera avec Alix des différents profils de couples en expat: les couples à double carrière, le célibat géographique et le plus répandu, celui du suivi de conjoint à l’étranger. Comment on adapte sa carrière à l’étranger? Comment on se prépare au choc du retour en France? Découvrez les secrets des couples qui assurent niveau carrière et love en expat!

Questions:

Les critères pour prendre la décision de partir en expat à 2 ou en famille [01:41]

La gué-guerre des statuts: expat contre local? [04:23]

92% du conjoint qui suit est une femme. L’argent premier sujet du déséquilibre dans le couple parmi d’autres.  [07:37]

On dit que le pourcentage de divorce est plus élevé en expat, c’est vrai?  [13:57]

Des conseils des couples qui durent et qui se bonifient en expat?  [15:06]

49% des femmes expatriées en recherche d’emploi disent s’être sacrifiées pour leur conjoint. Pourquoi c’est si dur de retrouver un poste en expat?  [19:34]

Est-ce que les conjoints retrouvent un poste et une rémunération équivalents?  [24:05]

Est-ce que la plupart des conjoints se lancent dans une reconversion?  [26:35]

Quand les 2 arrivent à mener chacun leur carrière  [27:56]

Le célibat géographique en question  [29:05]

Comment celui qui a été muté vit l’expatriation de son côté?  [31:10]

C’est une erreur de penser que la case expatriation est à cocher pour faire évoluer sa carrière? Les difficultés du retour.  [33:07]

Des conseils pour préparer son retour [36:05]

Un bilan professionnel, c’est nécessaire? [37:22]

La fin de l’expat c’est possible?! [39:41]

Quels gains de l’expatriation pour la famille? [42:12]

Notes de l’épisode – extraits:

1 PROJET CHACUN – 1 PROJET DE FAMILLE

Que chacun y trouve son compte et qu’on soit en sécurité (physique et financière). Pour être bien, un projet épanouissant chacun, et un projet pour l’ensemble de la famille. Est-ce qu’il y en a pas un des 2 qui a l’impression qu’on lui met un couteau sous la gorge. Même si jamais c’est pressé ça ne peut pas être une décision urgente, c’est une trop grosse décision il faut vraiment vérifier que chacun puisse prendre sa décision librement.

STATUT: EXPATRIÉ ou LOCAL (immigré) ?

On part avec une culture très forte qui va se juxtaposer avec celle du pays dans lequel on est, on a quelque chose d’expatrié. C’est à dire ex-patria hors de la terre de mes pères. Tout français qui n’habite pas en France est ex-patria – expatrié.

Ce qui compte c’est ce qu’on a en commun dans cette question du déracinement. J’aime beaucoup cette idée que quand on est à l’étranger, la frontière passe à travers nous. On a tous à l’intérieur de nous plusieurs pays. Au moins 2 pays, celui d’où on vient, celui où on est.   Moi j’ai l’impression d’avoir une multitude de poches à l’intérieur de mon identité. A la fois ça fait quelque chose de très très riche. J’aime bien faire une tortilla à mes enfants et que pour toute la famille ça fasse un rappel de notre identité commune d’avoir habité en Espagne. Et en même temps à chaque fois c’est une tristesse passagère, parce que dans la joie d’avoir mangé la tortilla et de penser à Barcelone y’a aussitôt le regret du soleil parce que ça se trouve ce jour-là il pleut en France et surtout le regret des gens qu’on a rencontrés et tous ces visages et ces attachements qui ne sont plus. Et c’est ça qu’on a en commun et ce qui a de beau dans ce mot d’expatrié.

MONEY

La question financière est trop souvent évacuée et il faut absolument qu’elle soit abordée avant de partir. J’ai l’impression de revenir à la maison chez mes parents quand je demandais mon argent de poche à l’époque où j’étais étudiante et c’est très désagréable. Déséquilibre d’égo: 92% des cas c’est l’homme qui est muté et la femme qui suit. C’est M. Superhéros, il a les chevilles qui ont gonflées, il a un chauffeur, il est M. le nom de sa boîte dans son pays/ L’autre qui était Docteur Avocat donc on l’appelait Maître il se retrouve, maman de, femme de. On est dans une civilisation où notre identité est définie par notre métier et quand on suit et qu’on est en reconversion professionnelle c’est pas évident de savoir qui on est car on a pas vraiment de métier. Là où on avait l’impression dans une vie de jeunes urbains professionnels d’être des jumeaux, en expat on se retrouve avec des vies presque octogonales.

LES DECALAGES DANS LE COUPLE

Il peut y avoir culpabilisation c’est de ma faute si jamais l’autre est pas bien. C’est pas facile mais il faut pas trop que je lui montre, faut pas que je lui fasse de la peine, il en a déjà bien assez sur le dos au bureau. C’est pas facile peut-être qu’elle s’ennuie, peut-être qu’elle regrette la décision, et c’est de ma faute puisqu’elle fait tout ça pour moi.
Ça peut partir complètement en vrille sur une phrase aussi bête que: comment s’est passée ta journée, mais t’es jamais contente, bah si tu veux on rentre!
C’est pas facile pour le couple de retrouver un dialogue équilibré entre un qui est dans un mode discussion de multinationale cash et l’autre reformulation, valorisation de chacun.

L’EXPAT DANGEREUSE POUR LE COUPLE?

L’expatriation ça secoue fort, et que comme tout ce qui secoue, au final ça renforce ce que ça n’a pas séparé. On en ressort soit très proches soit en morceaux, mais la plupart du temps très proches.

LES SECRETS DES COUPLES QUI DURENT

Le principal secret d’un couple qui dure de façon harmonieuse c’est que c’est un couple qui a décidé que même dans les moments difficiles ça tiendrait. Pour vivre ensemble et tenir dans le bonheur 2 choses peuvent aider: communiquer, écouter et réussir à se dire où on en est. Se dire : merci, pardon et s’il te plaît.

Quand on fait le point ensemble, c’est important de se dire est-ce que je suis bien dans mon projet, est-ce que l’autre est bien dans son projet et quel est notre projet de couple. C’est marrant quand on bosse on le fait naturellement, des plans à 2, ans  5 ans mais c’est bien de le faire en famille aussi.

RETROUVER DU TRAVAIL QUAND ON SUIT SON CONJOINT A L’ETRANGER

Se demander: quelles sont les compétences dans le couple qui s’exporte plus facilement? Pourquoi c’est difficile de retrouver du travail à l’ On peut être dans le mauvais pays par rapport à ses compétences. On a pas de connaissance du marché. On a une étiquette expat donc le recruteur en déduit va partir bientôt et donc il se méfie. Et puis il y a la question de la langue (même l’anglais!) Garde des enfants. Réseau.

Moi ce qui m’aurait aidée à l’époque, quand à certains moments je me disais que j’avais foutu en l’air ma carrière, c’est de se dire la vie est longue, on peut pas avoir toujours tout au même moment. On rebondit.

Les carrières sont beaucoup plus élastiques qu’avant. Les profils atypiques sont beaucoup mieux valorisés. Les entreprises demandent de plus en plus des gens résiliants c’est-à-dire capables de se réinventer. La réinvention c’est LA qualité des expats. Ils demandent des gens capables d’engagement, de ténacité, de courage, capables de fédérer une équipe. Des qualités hyper développées chez les expats.

La plupart des conjoints trouvent des niveaux hiérarchiques et salariaux plus faibles à l’étranger mais il y des exceptions.

Y’a 2 scénarios: soit on bouge plus et petit à petit, on reconstruit sa carrière et ça peut aller assez vite. Soit on bouge très souvent auquel cas on risque durablement de ne pas avoir une carrière fast track typique qui mène à un comité exécutif, y’a plein de gens qui découvrent d’autres types de carrières. C’est pas toujours des super jobs au sens où on l’entendait avant de partir mais ça peut être des super belles vies. C’est comme avant ou après un accouchement, c’est très difficile avant d’imaginer qu’on va être heureux avec tout ce qui va suivre, après c’est qu’on est juste pas tout à fait la même personne et on a plus du tout les mêmes critères.

TOUS LES 2 UN POSTE A L’ETRANGER?

Si jamais le but c’est chacun de continuer en poussant à l’extrême des carrières linéaires et typiques en déménageant régulièrement ça n’arrive quasiment jamais.

CELIBAT GEOGRAPHIQUE

Attention au célibat géographique on est dans la toute puissance: grâce à tous les outils technologiques, grâce à l’avion, on peut avoir 2 vies en une seule, On peut travailler en écosse et avoir sa famille en provence, et être le WE en provence et la semaine en écosse. Sur le papier ça peut sembler être assez simple mais en réalité c’est un casse gueule parce que c’est hyper fatigant. C’est un challenge sur le plan professionnel. On n’est pas vraiment immergé dans la culture, on est en décalage par rapport aux autres personnes de l’équipe. Sur le plan familial, c’est très difficile pour le conjoint qui reste, qui est confronté à beaucoup de solitude, qui est seul pour assumer toute l’intendance et sa propre carrière et puis c’est pas évident pour les relations avec les enfants, ils changent vite. Et c’est difficile surtout pour le couple qui vit beaucoup de la quotidienneté de se coucher ensemble et de se réveiller ensemble. ça veut pas dire que le couple est condamné on peut vivre comme ça mais on prend un risque c’est évident.

DANS LA PEAU DE CELUI QUI EST MUTÉ

Autonomie, multi-casquettes, s’adapter et trouver des solutions en permanence. C’est grisant. Ce qui est pas évident c’est la fatigue (pas loin du burn-out) parce qu’ils en ont beaucoup sur les épaules l’entreprise a beaucoup investi sur eux, donc attend des résultats rapides alors que le temps est long de l’adaptation, de comprendre les enjeux, de se dépatouiller dans la langue. On parlait des décalages dans le couple, pour celui qui travaille aussi c’est un vrai enjeu. De se dire je vais rentrer le soir, je suis crevé et il faut que je change de dynamique pour me mettre à l’écoute d’une famille qui trouve pas ça évident. Donc ça fait beaucoup de choses à assumer.

LE CHOC DU RETOUR

La grande préoccupation des expats c’est pas tant pendant l’expatriation parce globalement ils sont très satisfaits, c’est l’anticipation du retour. Il faut prendre le retour en France comme une nouvelle expatriation.

Pour beaucoup quand on a pris l’habitude de bouger la décision de retour est super difficile est vertigineuse. C’est un comme des vacances qui se terminent. Nous on l’a vécu comme la fin de l’adolescence. Bon ben ça y est on va devenir des gens sérieux, on va s’enraciner. Y’a une vraie addiction à l’expat.

LES GAINS DE L’EXPAT

Découvertes culturelles, nouvelle langue, nouveau pays, nouvelles amitiés.

La liberté qu’on découvre en expat. D’autres modes de vies, d’autres façons de réussir sa vie, d’autres valeurs. C’est hyper riche de reconsidérer ce qui nous a toujours semblé évident, de choisir qui on veut être vraiment et ce qui nous correspond vraiment.

Quand on a fait l’enquête on a eu des verbatims, une femme nous a écrit: mari parti, enfant envolé, plus de boulot et je ne regrette rien. Moi ça m’a fait venir les larmes aux yeux. C’est hyper intense. On est au plus profond de nous quelque chose de plus solide et de plus vivant que mêmes nos attachements. Cette découverte se fait dans le dépouillement: expat ça va avec déménagement. On laisse une maison, une ville, des gens qu’on reverra jamais. C’est triste mais quel bonheur de savoir qu’on peut recréer d’autres choses, d’autres contacts, ailleurs. Et c’est ça la magie de l’expatriation.  

Liens:

Chéri(e) on s’expatrie: guide de survie à l’usage des couples expatriés

Expat Communication

Femmexpat.com

Expat Value: Boîte à outils et Réseaux pour la carrière des conjoints expatriés

 

Comments are closed.

Expat Heroes © 2017
%d blogueurs aiment cette page :