Plus de 90% des expats suiveurs sont des femmes et nous sommes nombreuses à être tentées par l’entrepreneuriat. L’expat a justement été pour Dominique et Sophie un catalyseur pour oser se lancer et devenir entrepreneures. Dominique Descamps et Sophie Bernardo Courtin ont fondé la plateforme l-start, une plateforme online pour les femmes qui souhaitent entreprendre avec des outils, des ressources et un réseau d’expertes. On est nombreuses à hésiter à se lancer dans l’entrepreneuriat, pourquoi? Et si l’expatriation était justement le moment pour vous lancer? Vous allez apprendre dans cet épisode à lever les barrières pour oser monter votre boîte, seule ou à deux, comme Dominique et Sophie l’ont fait. Oser entreprendre au féminin, c’est l’épisode 45 avec Dominique et Sophie de l-start.

Pour soutenir le podcast, RDV sur https://www.tipeee.com/expat-heroes.

CE QUE VOUS ALLEZ APPRENDRE

– La différence entre intuition et saboteur
– Que la réussite peut prendre différentes formes
– Pourquoi il ne faut pas attendre l’idée du siècle pour se lancer
– Pourquoi on ne doit pas se former sur tout quand on est entrepreneur
– Que l’expatriation est un catalyseur pour se lancer dans l’entrepreneuriat
– Les secrets de Sophie et Dominique pour entreprendre à deux sans prise de tête.

CITATIONS CLES

« Notre entourage ne pense pas qu’on en est pas capables, c’est juste qu’ils projètent leurs propres peurs sur nous ». Dominique
« Valider son idée ce n’est pas seulement faire une étude de marché, il faut que cette idée est du sens par rapport à qui l’on est ». Dominique
« Une bonne idée c’est aussi une idée pour lesquels les gens sont prêts à payer ». Dominique
« Ce n’est pas parce que ça fonctionne quelque part que ça fonctionnera dans le pays où on l’importe ».  Sophie
« Il est préférable de choisir quelques domaines dans lesquels on souhaite exceller, puis déléguer le reste à de vrais professionnels pour dégager du temps à développer son chiffre d’affaires ». Sophie
« La réussite n’est pas la même pour toutes. Pour certaines femmes ça va être d’être à 16h à la sortie de l’école pour voir leurs enfants grandir et avoir malgré tout une activité qui ait du sens pour elles et qui génère un minimum de revenus. Pour d’autres ça va être de construire le grand Google de demain. Ou alors pour d’autres, de s’engager sur des projets d’ordre sociétal ».  Sophie
« Quand on part en expat on se transforme. Quand on rentre en France on est transformé(e). Et on a plus envie de rentrer dans les cases qu’on était avant de partir. L’entrepreneuriat peut être un moyen de retrouver une normalité sans rentrer dans les cases ».  Sophie
« On a ce caractère indépendant en commun et cette envie de devoir nos réussites et nos échecs qu’à nous-mêmes ». Dominique
« L’expatriation a été un catalyseur pour nous pour se lancer dans l’entrepreneuriat. Il n’y a jamais de bon moment pour se lancer: osez! » Dominique

LIENS

Le livre de Sophie Bernardo Courtin et Dominique Descamps: Femmes entrepreneures : Se lancer et réussir

La plateforme l-start: https://l-start.com

Comments are closed.