Je m'appelle Cristina Filipe Araujo. Après 5 déménagements, 3 expatriations ponctuées par 2 retours en France et 2 naissances, je suis une serial expat ! Chaque expérience et chaque difficulté m'ont fait grandir.

Vivre à l'étranger est pour moi une source d'enrichissement personnel et d'accomplissement. 

La solitude de l'expatriation rythmée par les rencontres m'ont incité à lancer le podcast Expat Heroes pour valoriser les parcours de vie à l'étranger et répondre aux questions que l'on se pose en expatriation. Parce que vivre à l'étranger est une richesse, parlons-en !

D'où je viens ?

Mes parents sont portugais et je suis française. J'ai toujours vécu harmonieusement cette double culture. J'ai chanté les 2 hymnes français et portugais lors de la finale de la coupe d'Europe de foot, c'est pour dire ! Difficile à expliquer à l'étranger: je suis française mais mon nom ne sonne pas français ?! Peu importe, je suis comme je suis ! 
Photo by Andre Branco

Et chaque expatriation contribue à enrichir mon identité. L'opportunité de vivre à l'étranger s'est présentée alors que je venais d'être maman pour la 1ère fois.

3 expatriations, 2 retours en France et 2 naissances

J'avais alors 27 ans. J'ai suivi mon mari à Madrid. J'avais pris un congé parental la boule au ventre, bien consciente que je risquais de perdre ma place. Les contrats d'expatriation ont une durée certes, mais on ne sait jamais vraiment pour combien de temps on va rester.
 
Photo by Valeria Zoncoll
J'ai décidé de prendre des cours du soir pour avoir un Master que je souhaitais valoriser à mon retour en France.  Deux ans après, ce nouveau diplôme m'a effectivement permis de retrouver une mission chez mon ancien employeur. Mais plus de poste pour moi. La Direction avait réorganisé et je n'étais plus dans les organigrammes !
Ce retour a été très difficile car j'ai été cataloguée "touriste" comme si mon parcours dans l'entreprise ne comptait plus.
Quand la 2ème expatriation s'est profilée, 2 ans après, j'ai décidé de démissionner. On était bien décidés à s'installer pour de bon cette fois-ci. Besoin de stabilité. J'ai vécu 2 années en suède où j'ai appris le suédois pour retrouver un emploi. J'avais alors deux enfants que j'ai pu chouchouter.
J'étais triste de ne pas retrouver du travail mais consciente de la chance que j'avais malgré tout, alors que certaines jonglent entre vie familiale et vie professionnelle.
 Nous avons dû rentrer en France de nouveau alors que j'avais enfin trouvé une mission ! Lors de notre retour éclair d'un an, j'ai retrouvé un poste de responsable de com'. Cette période a été de courte durée. Mon mari avait retrouvé un poste en angleterre et faisait les allers-retours tous les week-ends...

S'adapter et grandir

Nous voilà à présent installés en angleterre depuis l'été 2016. Pour combien de temps ?! Je ne me pose plus la question. Je m'adapte à chaque changement et je me réalise de plus en plus car malgré les difficultés et les questionnements, chaque expat me fait grandir.
Photo by Cynthia Del Rio
Pourquoi? Parce qu'à l'étranger, on vit chaque jour comme si l'on devait repartir demain et on s'installe comme si l'on devait rester pour toujours. 

L'incertitude est le quotidien car on a toujours en tête l'échéance du possible départ. Et si ça ne marchait pas ? Dans le milieu professionnel, ça met la pression.

Les recruteurs prennent le conjoint suiveur pour un OVNI. L'entreprise du partenaire à l'initiative du départ le prend pour Superman.

A chaque nouvelle rencontre, on se dit qu'un jour le départ viendra, alors on en profite un max ! Carpe diem. On vit chaque jour comme si on allait repartir demain. Mais l'adaptation est toute aussi essentielle pour se sentir bien et se créer un nouveau chez soi. Alors on s'installe comme si l'on devait rester toujours. Parfois on arrive seulement pour quelques années et on finit par résider dans son pays d'adoption... pour la vie ?!

Donner la parole à tous les Expat Heroes

J'ai dialogué avec d'autres français à l'étranger qui traversaient des épreuves semblables. Les thématiques d'adaptation, de vie professionnelle et de vie familiale sont au coeur des discussions. J'ai découvert d'autres parcours qui m'ont apporté des réponses précieuses et m'ont fait grandir. 
Photo by Matt Pritchard

C'est à chacun et à chacune d'entre nous que j'ai envie de donner la parole dans Expat Heroes. Parce que chaque expérience de vie à l'étranger est unique, riche et inspirante, le podcast Expat Heroes vous apportera les réponses pour mieux s'adapter et se réaliser à l'étranger !