Madrid, ma toute première expat !

13/03/2017

J'ai vécu à Madrid de 2009 à 2011. C'était ma 1ère expat. Sympa pour une 1ère expat, non? Sauf que c'était ma première fois. Difficiles les premières fois. Première expérience à l'étranger loin de mes proches, première fois sans activité pro et première fois maman. On aura vécu qu'un an dans notre super appart' acheté sur plan à Villeurbanne. 3 mois après la naissance de mon premier p'tit mec, direction Madrid !

J'étais contente pour mon mari mais je savais qu'avec les réorganisations qui planaient, je risquais de perdre ma place. Alors j'ai pris un congé parental. 

Ma collègue Agnès me consolait, certains m'enviaient de sortir de cette boite pharma dorée. Elle me disait morte de rire : "c'est bon c'est pas le pôle nord ! Madriiiid ! En plus tu parles déjà portugais, tu vas te débrouiller en espagnol !".

Fille d'immigrée, je me voyais bien installée dans une routine. Pour mes parents j'étais déjà partie dans une grande ville de la région, c'était suffisant !

Mes parents avaient quitté le Portugal, fui la misère du pays suite à la dictature de Salazar pour construire une meilleure vie en France, et pour nous assurer à mon frère et moi un bel avenir... Et moi je repartais à l'étranger pour...quoi ?! En plus, j'avais trouvé un super poste dans le département com' d'une grosse boîte de pharma dans une équipe cool avec un chef super (Yohann si tu me lis!). Je risquais de perdre ce que j'avais construit professionnellement en partant.

Madrid m'a apaisé.  J'avais la bougeotte française. La peur de déranger à la portugaise. L'excuse facile. Et on me répondait: "Tranquila! Tranquila!". Puis Madrid m'a enivré. Le sourire des madrilènes, leur look, leur style de vie. En même temps on vivait dans le quartier du shopping chic, alors c'était pour moi comme vivre au milieu d'un musée (les boutiques hors de prix, j'ai jamais pu franchir le pas...). Madrid m'attisait. Mais j'étais trop préoccupée par mon retour pour me laisser aller...! Je me retrouvais sans activité professionnelle, ce qui était difficile à vivre pour moi. Je me sentais inutile en femme au foyer... 

Madrid - Image de Pixabay

Alors j'ai cherché comment bien préparer mon retour. Et en profiter un peu. Avec le recul pas assez avec toujours la date du retour en tête. J'ai rencontré Louise avec qui j'ai sympathisé via le forum Mamans en Espagne. Et j'ai rapidement repris des études en cours du soir à l'Universidad Complutense de Madrid. Ce qui m'a permis de lier des amitiés 100% locales que j'ai conservées ! J'ai aussi rencontré Charlie (interview 02), on était les 2 français du Master, ceux qui posaient toujours les questions dérangeantes...!

Sans ce diplôme, je n'aurais pas réussi à décrocher un super poste 5 ans après, à mon 2ème retour en France après une expat' en suède... Je vous raconterai plus tard...!

Je me demandais à l'époque si je n'allais pas regretter d'être partie. Nos proches ne comprenaient pas. Ils comprennent un peu mieux maintenant. Je ne regrette pas du tout, si c'était à refaire je le referai ! On m'a dit que j'étais revenue changée, grandie. Cette expat' c'est une des étapes qui font ce que je suis devenue aujourd'hui.

Et vous comment a été votre première expat'? Un épisode dédié à nos toutes premières  expat, ça vous branche ?!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Expat Heroes © 2017
%d blogueurs aiment cette page :