Toi superman, moi -encore- super woman ?

10/04/2017

Bien sur la décision du départ en expatriation s’est prise en couple voire en famille. On a pesé le pour et le contre et on est partis. Quand on part en expatriation, on ne part pas en vacances. Tout n’est pas que dépaysement. L’expatriation constitue  un véritable déracinement et un défi d’adaptation à relever pour chaque membre de la famille.

Quand j’ai décidé de suivre mon conjoint à l’étranger, j’avais l’impression de me « sacrifier ». J’avais laissé une carrière méticuleusement construite en France.  J’avais le sentiment au début, d’avoir sacrifié ma carrière pour lui.

Le conjoint suiveur ressent souvent en décalage avec son conjoint.  Loin de ses proches, on se sent seul, parfois déboussolé face à la futilité des tâches quotidiennes qu’il faut gérér et qui contrastent tellement avec les missions interplanétaires de notre superhéros de conjoint. On avait un métier avant, on était pas que « le mari ou la femme de ». On peine à retrouver sa place socialement. La question de la dépendance financière est tout aussi importante.

Mais celui qui entraîne son partenaire et ses enfants dans l’aventure a aussi une lourde pression. D’abord une pression professionnelle, car l’expatriation est souvent un tournant dans sa carrière et un challenge important avec des barrières culturelles au travail à surmonter. Mais aussi une pression personnelle pour que son partenaire et ses enfants se sentent bien.

Quant aux enfants, on dit que ces sont des « éponges » ! C’est vrai qu’en quelques mois à peine, ils arrivent à s’adapter à une nouvelle langue. Nous les adultes, on aimerait bien en faire autant ! Ce sont aussi des « éponges » concernant les émotions… alors il faut gérer des crises quotidiennes au début. Mais ça les renforce.  Quand ils rentrent en France on se rend compte à quel point ils s’intègrent facilement à d’autres personnes qu’ils ne connaissent pas. Ça nous rend fiers de les voir à tel point ouverts sur le monde. Et ça, c’est grâce à l’expatriation.

L’expatriation met la cellule familiale à rude épreuve certes, mais surtout la renforce.

Notre famille est devenue une véritable équipe. On se soutient à la moindre difficulté bien plus qu’avant.

 

Alors moi, partenaire suiveur, j’affirme que OUI ! Je suis encore super-woman ! Je ne suis plus celle de Michel Sardou, femme jusqu’au bout des seins, ayant réussi l’amalgame, de l’autorité et du charme.

Je suis mi-femme mi caméléon, polyglotte, multiculturelle, avec des contacts aux 4 coins du monde, prof de français après l’école, psychologue pour enfants, maman, épouse, community manager, comptable, banquière, postière, citoyenne française, journaliste…! J’ai enfin découvert qui je suis, libérée de la routine quotidienne en France, fière d’avoir surmonté les obstacles de l’expatriation, citoyenne du monde et plus épanouie que jamais !

Réécoutez les interviews de Caro, Charlie et Marine pour découvrir comment l’expatriation a changé leur vie à quel point ils se sentent aujourd’hui accomplis. Et vous qu’est-ce que l’expatriation vous apporte ? En quoi ça a changé votre vie ? Continuez à découvrir des exemples d’épanouissement personnel sur le site du podcast Expat Heroes et abonnez-vous sur Facebook, Twitter et iTunes pour suivre les prochains épisodes !

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Expat Heroes © 2017
%d blogueurs aiment cette page :