Comme vous j’ai été interloquée, triste et inquiète de cette crise qui nous touche toutes et tous à travers le monde. Je ne pouvais pas continuer la programmation du podcast comme si de rien n’était. Plus question de jeux de mots sur les super pouvoirs des expats. Pas question non plus d’ajouter au stress ambiant. Pour ce nouvel épisode, j’ai décidé de mettre en place un répondeur vocal pour recueillir vos témoignages et vous partager des ondes positives. Depuis le jeudi 19 mars, 21 personnes ont répondu à l’appel, des auditeurs et auditrices ainsi que des anciens invités du podcast. Je ne m’attendais pas à autant de réponses d’Europe, d’Amérique du Sud et d’Asie! Comment ça se passe dans leur pays? Est-ce qu’ils envisagent un rapatriement? De quoi ont-ils pris conscience? Ils nous partagent leurs conseils et leur vision optimiste de l’avenir. Habitués au changement, on dit que les expats sont les champions de la résilience, cette capacité à rebondir après un choc. Qu’en est-il vraiment? La résilience des expats à l’épreuve du COVID-19 c’est l’épisode 63.
VOUS ALLEZ APPRENDRE:
  • comment ça se passe le confinement en Amérique, en Europe et en Asie (jusqu’à 30:08);
  • comment les expatriés gèrent la situation (de 30:08 à 38:52);
  • quelles sont leurs prises de conscience (de 38:52 à 50:15);
  • s’ils envisagent ou non un rapatriement en France (de 50:15 à 01:04:10);
  • leurs conseils pour mieux vivre la situation (de 01:04:10 jusqu’à la fin).
Un grand merci aux témoignages de: Elise (Los Angeles), William (Barcelone), Léonard (Barcelone), Sofia (Miami), Caroline (Chili), Baptiste (Suède), Justine (Chine), Romain (Singapour), Nicolas (Royaume-Uni), Hélène (Mexique), Liliplume (Mexique), Magdalena (Princeton), Caroline (Princeton), Marine (Philippines), Isabelle (Kansas), Liza (Amsterdam), Lisa (Crète), Emilie (Croatie), Catherine (Sarajevo), Elisabeth (Koweit).
LIENS UTILES:
L’association d’entraide SOS UN TOIT mise en place par le Ministère des Affaires Etrangères et la FIAFE: http://sosuntoit.fr/
Le numéro mis en place par l’Ambassade à Londres pour répondre aux questions des francophones installés au Royaume-Uni: 020 70 73 12 55 (de 9h à 21h). Voir la FAQ avant d’appeler: https://uk.ambafrance.org/FAQ-recommandations-CORONAVIRUS-COVID-19
Voici les liens des activités des expats qui ont témoigné:
Le groupe Expats Parents créé par Catherine Martel: https://www.facebook.com/groups/expatsparents/
Les agences de voyages aux Etats-Unis créés par Elise:https://www.newyorkoffroad.com/https://www.miamioffroad.com/
Pioupiourico, jeux fabriqués en France pour occuper vos enfants en leur transmettant la culture française, créés par Caroline Michalski: https://pioupiourico.com/
Un tout petit monde (créé par Marine Broux), activités ludiques pour enfants: https://toutunpetitmonde.com/ 
Le site web Les petits expats créé par Emilie depuis la Croatie: https://les-petits-expats.com/
L’association the3million fondée par Nicolas Hatton pour défendre les droits des citoyens européens face au Brexit: https://www.the3million.org.uk/
Le blog d’Isabelle Guglielmi fromside2side: https://www.fromside2side.com/
Le blog de Hélène au Mexique: https://www.afrenchinmexico.com/
Caroline de Princeton et son activité nomade: https://www.auseinendouceur.com/
Magdalena Chaland et son livre: « Réussir sa vie d’expat » 
Cet épisode vous a plu ?  Cristina l’a réalisé seule de A à Z! Pour l’aider, laissez un avis 5 étoiles sur Apple Podcasts ou soutenez son développement en versant une somme mensuelle ou ponctuelle sur la plateforme tipeee https://www.tipeee.com/expat-heroes.
Cécile a la bougeotte. Elle a finalement décidé de poser son sac à dos en Jordanie. Qu’est-ce qui pousse Cécile à voyager malgré quelques mauvaises aventures? Comment finance-t-elle ses voyages? Pourquoi a-t-elle décidé de prolonger son séjour en Jordanie? Transformer son voyage en expat dans un pays coup de coeur c’est possible, en devenant prof de français en ligne, comme Cécile!
VOUS ALLEZ APPRENDRE:
  • pourquoi Cécile a décidé de voyager et finalement posé son sac en Jordanie;
  • que le soutien de son papa l’a aidé à continuer à voyager malgré de mauvaises expériences;
  • les critères pour choisir la destination qui vous convient;
  • comment Cécile a financé ses voyages au début;
  • comment elle est devenue professeur de français en ligne depuis la Jordanie.
LIENS UTILES:
Ce groupe facebook pour les appartements à Séville (alquiler de pisos) https://www.facebook.com/groups/273253776847437/
Le groupe pour les expats à Amman, en Jordanie: https://www.facebook.com/groups/ammanexpats/
Les plateformes pour enseigner (depuis la Jordanie ou ailleurs): http://preply.com/ , https://lingoci.com/https://www.verbling.com/

Cet épisode vous a plu ?  Cristina l’a réalisé seule de A à Z! Pour l’aider, laissez un avis 5 étoiles sur Apple Podcasts ou soutenez son développement en versant une somme mensuelle ou ponctuelle sur la plateforme tipeee https://www.tipeee.com/expat-heroes.

Pambo est française. Ses parents et ceux de son mari sont centrafricains. Avec leurs enfants, ils ont décidé de quitter la France et de s’installer à Bangui en République Centrafricaine, le pays de leurs parents et de leurs ancêtres. Mais ils découvrent que ce pays qu’ils pensaient connaître, ils ne le connaissaient pas réellement en fait.
VOUS ALLEZ APPRENDRE:
  • pourquoi le déménagement en République Centrafricaine a été catastrophique;
  • que vivre dans un pays pauvre vous permet de vous recentrer sur l’essentiel;
  • pourquoi le rapport avec la famille centrafricaine a été difficile pour Pambo;
  • que d’immigrer dans le pays de ses parents c’est un choc culturel très spécial;
  • pourquoi malgré les difficultés, la famille est restée vivre en République Centrafricaine;
  • que la communauté française a été d’un grand soutien pour Pambo.
LIENS UTILES:

France TV Info, des repères pour comprendre le conflit: https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/politique-africaine/centrafrique-des-reperes-pour-comprendre-le-conflit_3054965.html

Cours d’histoire pour comprendre la crise centrafricaine : https://grotius.fr/cours-dhistoire-comprendre-crise-centrafricaine/#.XkPbBhP7TBI

Cet épisode vous a plu ?  Cristina l’a réalisé seule de A à Z! Pour l’aider, laissez un avis 5 étoiles sur Apple Podcasts ou soutenez son développement en versant une somme mensuelle ou ponctuelle sur la plateforme tipeee https://www.tipeee.com/expat-heroes.

Les premiers mois d’une toute première expatriation c’est une période très marquante! Liza nous partage ses challenges et des conseils pour bien s’adapter dans une 1ère expat.
VOUS ALLEZ APPRENDRE:
  • que la solitude ce n’est pas le plus difficile les premiers mois;
  • pourquoi c’est essentiel de prendre une société de relocation pour trouver un logement à Amsterdam;
  • que le proverbe « loin des yeux loin du coeur » n’est pas toujours vrai;
  • que l’expat permet de faire des rencontres qu’on n’aurait pas faites en France parce qu’on est en dehors de son cercle familial et amical habituels;
  • que tout le monde parle anglais à Amsterdam;
  • pourquoi Amsterdam ne se limite pas au café rouge avec ses prostituées et ses coffee shops;
  • qu’est-ce qui a choqué Liza chez les néerlandais;
  • les conseils de Liza pour bien s’adapter et bien préparer son expat à Amsterdam: venir découvrir la ville par soi-même, échanger avec des gens qui vivent sur place, bien définir ses motivations avant de partir.
LIENS UTILES:

Liza a décidé d’habiter le quartier De Pijp. Pour en savoir plus sur les quartiers: https://generationvoyage.fr/loger-amsterdam/#de-pijp

Le livre conseillé par Lisa « Culture Map » de Erin Breyer : https://amzn.to/31pKEu4

Le vrai visage de Amsterdam c’est ses cafés bruns: https://www.vanupied.com/amsterdam/cafe-bar-salon-the-amsterdam/cafe-brun-bar-pub-amsterdam.html

Le blog Mango and salt conseillé par Liza: https://www.mangoandsalt.com/tag/amsterdam/

Cet épisode vous a plu ?  Cristina l’a réalisé seule de A à Z! Pour l’aider, laissez un avis 5 étoiles sur Apple Podcasts ou soutenez son développement en versant une somme mensuelle ou ponctuelle sur la plateforme tipeee https://www.tipeee.com/expat-heroes.

Caroline De Ville est devenue conseillère en allaitement à distance. Elle vit à Houston au Texas depuis 5 ans et elle a des clientes aux 4 coins du monde. Comment est-elle passée de médecin généraliste à Bruxelles à conseillère en allaitement aux Etats-Unis? Comment l’expatriation a changé sa vision de la maternité? Caroline nous fera aussi voyager avec sa voix et avec ses mots à Houston avec des anecdotes amusantes. Voici un bel exemple de création d’une activité nomade à l’étranger dans le domaine de la santé!
VOUS ALLEZ APPRENDRE:
  • qu’on peut réinventer son métier de médecin à l’étranger;
  • quelles sont les étapes pour créer votre business nomade grâce au digital;
  • combien de temps a mis Caroline pour lancer son activité de conseillère en allaitement à distance;
  • pourquoi Caroline a fait appel à un coach;
  • quelques différences culturelles entre le Texas et la France au travers d’anecdotes amusantes;
  • des conseils pour s’expatrier à Houston.
LIENS UTILES:

Vous faire accompagner à la grossesse, à l’allaitement et à la naissance par Caroline De Ville: https://www.auseinendouceur.com/

Le groupe Facebook « The Houston French Gang »: https://www.facebook.com/groups/56052489356

Le groupe Facebook Ma grossesse ma maternité à l’étranger: https://www.facebook.com/groups/mamaternitealetranger/

Le groupe Facebook Expats Parents: https://www.facebook.com/groups/expatsparents/

Le site web de Expats Parents: https://www.expatsparents.fr/

Houston Expat Pro pour les conjoints entrepreneurs: https://www.houstonexpatpro.com/en/

Houston Accueil: https://www.houstonaccueil.org/

Cet épisode vous a plu ?  Cristina l’a réalisé bénévolement. Pour l’aider, laissez un avis 5 étoiles sur Apple Podcasts ou soutenez son développement en versant une somme mensuelle ou ponctuelle sur la plateforme tipeee https://www.tipeee.com/expat-heroes.

L’expatriation réserve son lot de rencontres en chair et en os et aussi online. C’est comme ça qu’un jeudi pluvieux je décidai de contacter Rebecca après avoir lu un article qu’elle avait publié dans Maddyness le magazine des acteurs de l’entrepreneuriat et de l’innovation. C’est avec une plume pleine d’humour qu’elle brise le cliché de l’entrepreneur sous les cocotiers. Dans cette interview, on la retrouve à Athènes pour comprendre sa prise de conscience sur la difficulté d’entreprendre en expat et les raisons pour lesquelles elle s’est lancée alors qu’elle avait réussi à garder son poste d’ingénieure à distance. Rebecca nous montre qu’entreprendre en expat n’est pas un choix par défaut, mais un choix de coeur.
VOUS ALLEZ APPRENDRE:
  • en quoi c’est difficile de monter sa boîte à l’étranger;
  • pourquoi garder son poste d’ingénieure en télétravail n’a pas suffi à Rebecca;
  • comment elle est passée du statut de salariée à entrepreneure;
  • que partir en couple en expat mais dans des pays différents c’est difficile mais passionnel;
  • les différences culturelles entre grecs et français;
  • ce que Rebecca aime à Athènes et au contraire ce qu’elle n’aime pas ;
  • les endroits préférés de Rebecca à Athènes (Psiry, Gasy);
  • les quartiers où s’installer à Athènes (Rebecca a choisi de vivre à Kifisia.
LIENS UTILES:

L’article de Rebecca sur Maddyness: https://www.maddyness.com/2019/10/30/expatrie-entrepreneur-complexite/

L’entreprise de tissus biologiques montée par Rebecca: https://www.mars-elle.com/

Le site recommandé par Rebecca, fondé par des amies expatriées à Athènes: https://vivreathenes.com/

Cet épisode vous a plu ?  Cristina l’a réalisé bénévolement. Pour l’aider, laissez un avis 5 étoiles sur Apple Podcasts ou soutenez son développement en versant une somme mensuelle ou ponctuelle sur la plateforme tipeee https://www.tipeee.com/expat-heroes.